Journée internationale des droits de la femme

08/03/2021 • Actualité

À l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, découvrez le portrait de ces femmes inspirantes qui relèvent au quotidien les défis du BTP.

Cécile Raquet, conductrice de travaux – Entyté bâtiment Lille Métropole

Je suis conductrice de travaux. Ce métier consiste à gérer et organiser un chantier pendant toute la phase exécution des travaux et jusqu’à la réception, en garantissant la qualité, la sécurité, le respect des délais et du budget.

Je me suis orientée vers le bâtiment pour plusieurs raisons. J’avais besoin d’avoir un métier où le rendu est visuel et concret, et où l’on est à la fois sur le terrain et au bureau. Chaque journée est différente, chaque journée a son lot de problèmes à résoudre et de défis à relever. Je suis également en contact avec de nombreux interlocuteurs : clients, architectes, bureaux d’études, compagnons, commerciaux… et chacun me challenge différemment.

L’entreprise Ramery m’a permis de voir toutes les facettes du métier de conducteur de travaux, son modèle d’ETI facilite les relations aussi bien avec les équipes de direction qu’avec les autres services comme le commerce ou les études.

 

Lise Guillerm, Chargée d’études à la Direction Technique Énergies

J’ai fait mon stage de fin d’études de 6 mois chez CAP INGELEC avant de réaliser des missions chez ALTEN. Suite à ça, j’ai intégré Ramery dans laquelle j’évolue depuis 5 ans.

Au quotidien, dès lors qu’il y a des appels d’offres pour des marchés publics ou pour la réalisation d’ouvrages ou de grands projets, je réalise les chiffrages des corps d’états CVC (Chauffage Ventilation Climatisation), désenfumage et plomberie sanitaire. En parallèle, j’interviens en support pour les autres entytés énergies. S’ajoute à cela la gestion de projets puisque je pilote l’expérimentation et le déploiement de nouveaux outils de chiffrages communs à nos entytés.

Ce que j’aime le plus dans mon métier ? Le chiffrage. Établir une offre, c’est un peu comme construire avec des legos. Il faut prendre en considération les attentes du client, les contraintes techniques et réglementaires du bâtiment et l’évolution constante du métier. Tous ces éléments doivent s’imbriquer au mieux pour proposer une offre technique et financière pertinente et cohérente.

Actuellement, je suis cheffe de projet sur la phase « appel d’offre » d’un grand projet pour la ville de Lille. Je pilote les corps d’états CVC & plomberie et prends part à la rédaction de l’offre globale. C’est la première fois que j’interviens sur un projet de cette ampleur. Ce rôle demande plus de responsabilités et d’avoir confiance dans le travail des autres car on ne peut pas tout vérifier. C’est un nouveau défi fascinant.

Mon chantier favori est celui d’Onco à Lille. C’est un établissement hospitalier avec des laboratoires P1 et P2. Ça demande une gestion technique assez pointue avec des spécificités que l’on ne retrouve pas dans d’autres types d’ouvrages.

 

Amandine, chef de projets – Entyté contractant

J’ai un diplôme d’ingénieur hydraulicien avec une spécialité en assainissement, domaine dans lequel j’ai travaillé un peu moins de 10 ans chez Veolia, puis j’ai bifurqué vers le domaine de l’énergie et de l’exploitation chez Dalkia avant de prendre mon poste chez Ramery.

Mon travail consiste à faire la coordination entre les différents intervenants sur des projets regroupant la conception, la réalisation et la maintenance : architecte, bureau d’études, exploitant mais également de faire l’interface avec ces interlocuteurs et la direction technique interne Ramery. Afin de prendre en compte les problématiques de tous ces acteurs et ainsi proposer un projet global et cohérent.

Ce que j’aime dans mon métier c’est l’étape de conception :  partir d’une feuille blanche et suivre l’évolution d’un projet de sa genèse à la remise des clefs. Cela me permet également d’être au centre d’un collectif d’acteurs : le groupement d’entreprises, les services internes Ramery et la maîtrise d’ouvrage.

Face aux enjeux environnementaux et à l’émergence de nouveaux usages, les métiers du BTP se transforment. Les techniques évoluent et les modes constructifs également. Il faut donc imaginer et concevoir un projet en tenant compte de tous ces aspects. Ce sont des défis quotidiens qui rendent ce métier aussi intéressant.

Le chantier que je préfère est le conservatoire d’Abbeville, c’est un des premiers dossiers que j’ai eu à suivre commercialement quand je suis arrivée chez Ramery et c’est en plus une très belle référence.

 

Vous souhaitez travailler avec nous ?

Nos équipes sont à votre écoute

Contactez-nous